Bandeau
Mathématiques - Académie de Lyon
Ressources Pédagogiques - Académie de Lyon

Site des Mathématiques de l’Académie de Lyon.
Information, Programmes, TICE, formation, enseignement, mathématiques, informatique, algorithmique, école, collège, lycée, lycée général, lycée technique, lycée professionnel, groupe upo.

logo article ou rubrique
Le point sur l’évaluation par compétences
Qu’est-ce qu’une compétence ? Comment on évalue par compétences ?

Une définition de la notion de compétence pour être au clair et comment cette nouvelle approche de l’évaluation est surtout une nouvelle approche des apprentissages.
Une ressource essentielle, le guide pratique de l’évaluation de l’inspection pédagogique régionale de Poitiers.

Article mis en ligne le 3 novembre 2018
dernière modification le 2 novembre 2018

par Sylvie De-Almeida

Qu’est-ce qu’une compétence ?

Une compétence est un ensemble cohérent et indissociable de connaissances, capacités et attitudes.

  • Connaissances fondamentales : connaissances à acquérir et à mobiliser dans le cadre des enseignements disciplinaires
  • Capacités : aptitudes à mettre en œuvre les connaissances dans des situations variées
  • Attitudes indispensables : ouverture aux autres, goût de la recherche de la vérité, respect de soi et d’autrui, curiosité, créativité

Maîtriser une compétence, c’est pouvoir mobiliser et réinvestir des connaissances, des capacités et des attitudes afin d’atteindre un objectif précis dans une situation donnée

Source DGESCO

Le point de vue de deux chercheurs : Yves Chevallard et Philippe Perrenoud :

On parle souvent d’évaluation par compétences, mais c’est avant tout une façon d’envisager les apprentissages. On évalue seulement ce que l’on travaille avec les élèves.

Comment travailler l’apprentissage de compétences avec les élèves ?

La tâche complexe, situation avec prise d’initiative, situation problème :

La tâche complexe est une tâche mobilisant des ressources internes (culture, capacités, connaissances, vécu...) et externes (aides méthodologiques, protocoles, fiches techniques, ressources documentaires...).

A retenir : Confronter les élèves à des tâches complexes permet de :

  • faire acquérir à chacun les mêmes connaissances, les mêmes méthodes mais en tenant compte des différences entre individus.
  • laisser à chacun le choix des procédures de base présentes dans le répertoire de ses ressources et de leur combinaison selon sa propre démarche intellectuelle.

On va accepter que tous ne parviennent pas à accomplir seuls la tâche proposée du premier coup et donc que certains auront besoin d’aide pour parvenir à réaliser la tâche demandée. Ce cadre de travail est particulièrement adapté pour différencier, c’est-à-dire penser à proposer des ressources, des coups de pouce adaptés aux difficultés spécifiques des EABP par exemple (élèves à besoins particulier).

On ne va pas imposer notre démarche de résolution mais on va laisser l’élève adopter celle qui lui convient.

Pour construire des compétences les élèves doivent être mis dans le cadre de résolution de tâches complexes.

Pour faire progresser les élèves, il est important d’expliciter les consignes tout comme les méthodes et les procédures qui permettent de chercher lorsqu’on est face à une situation problème. La solution est aussi intéressante que la façon dont on est arrivé à cette solution.

Le LSU : le livret scolaire unique :

Source : Le guide pratique de l’évaluation de l’académie de Poitiers.

“Si les éléments constitutifs du livret scolaire peuvent être établis avec différents outils, le livret prend une forme numérique commune à tous les élèves et tous les types d’établissements d’enseignement par le biais d’une application nationale de suivi de la scolarité, appelée livret scolaire unique numérique, du CP à la troisième.

Ce livret sera accessible progressivement aux parents et responsables légaux. Cette application est aussi la source de transmission des éléments du livret pris en compte pour l’attribution du diplôme national du brevet (DNB) et pour les choix d’affectation des élèves après la troisième.

(source : Eduscol)

Au collège, le LSU propose un positionnement des acquis par enseignement disciplinaire. Le système de positionnement retenu dépend du cycle ainsi que d’une politique d’établissement, dans le cadre défini par le Décret n° 2015-1929 du 31 décembre 2015 relatif à l’évaluation des acquis scolaires des élèves.

Les équipes sont encouragées à harmoniser sur l’ensemble du cycle 3 ou 4 les attendus, les principes d’une évaluation par compétences des acquis et des descripteurs d’acquisition avec quatre positions possibles : objectifs fixés non atteints, partiellement atteints, atteints ou dépassés.

Lorsque les objectifs ne sont pas atteints ou sont partiellement atteints, il faut envisager des stratégies de remédiation dans le cadre de la classe ou en accompagnement personnalisé.




Dans la même rubrique



Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL-V4
Version : 5.0.5