logo article ou rubrique
Liste des stages au P.A.F. (Plan Académique de Formation) 2020-2021
Article mis en ligne le 9 juillet 2020
dernière modification le 12 septembre 2020

par N. Buyle-Bodin

Les inscriptions à une formation du PAF se font sur la plateforme GAIA, en cliquant sur le lien https://portail.ac-lyon.fr/ (onglet "gestion des personnels" puis "GAIA - Accès individuel"), du 27 août au 24 septembre 2020.

Cliquer sur le titre des formations pour avoir accès aux descriptifs

Stages proposés par des formateurs académiques

MATHEMATIQUES ET ELEVES A BESOINS PARTICULIERS

  • Public cible : Enseignants de mathématiques en collège ou en lycée.
  • Durée : 6h en présentiel + 1h en distanciel (classe virtuelle) avant la journée en présentiel
  • Objectifs : Produire des outils d’aides à la compréhension et à la réalisation en cours de mathématiques pour tous les élèves.

La journée de formation sera consacrée à :

  • comprendre le fonctionnement cognitif des élèves : la structuration du cerveau, les formes d’apprentissages et les difficultés qu’ils peuvent rencontrer ;
    2. tester de nouveaux outils et développer des objets existants pour enseigner les mathématiques autrement ou de manière plus adaptée aux besoins de tous les élèves.

Axes de formation PPCR :

  • AC2 : construire, mettre en œuvre et animer des situations d’enseignement et d’apprentissage, des séquences pédagogiques ou des situations éducatives prenant en compte la diversité des élèves
  • AP1 : maîtriser les savoirs disciplinaires et leur didactique en lien avec les niveaux scolaires considérés

Mots-clés :
Comprendre les processus d’apprentissage, enseignement des mathématiques. Fonctionnement cognitif. Adaptation. Différenciation. Situation à prise d’initiative. Ecole inclusive. Compétences. EABEP. Neurosciences.

DES TABLETTES EN MATHEMATIQUES

  • Public cible : Enseignants de mathématiques en collège ou en lycée.
  • Durée : 6h à distance (3 classes virtuelles de 2h) + 6h en autonomie (3 missions de 2h)
  • Objectifs : Cette formation permet de prolonger les FIL (Formation d’Initiative Locale) d’accompagnement des dotations tablettes en collège, par une approche disciplinaire. Nous ne nous restreindrons pas à l’utilisation Géogebra ou d’un logiciel Tableur, mais découvrirons aussi d’autres applications dédiées aux Mathématiques. Certaines jouent un rôle d’exerciseurs en proposant une évaluation immédiate et des conseils aux élèves pour progresser. Nous aborderons aussi quelques applications transversales permettant d’enrichir nos pratiques pédagogiques.

La journée de formation sera consacrée à :

  • Prise en main par les stagiaires d’applications Android ou Apple.
  • Partage de séquences ou d’activités pédagogiques utilisant ces applications et favorisant l’apprentissage des mathématiques.
  • Construction de nouvelles activités.

COOPÉRATION EN MATHÉMATIQUES

  • Public cible : Enseignants de mathématiques en collège ou en lycée.
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Bron, lycée Jean-Paul Sartre
  • Objectifs : Cette formation permet d’une part une réflexion collective sur la notion de coopération (différentes formes, risques, leviers, bénéfices) en s’appuyant sur les apports de la recherche et d’autre part une mise en situation de cette coopération en cours de Mathématiques. Des exemples d’activités testées avec des élèves seront proposées sous différentes formes : situations-problèmes, classe puzzle, coopération sur un projet, participation à des concours. Les stagiaires seront aussi amenés à en construire de nouvelles.

La journée de formation sera consacrée à :

  • Aborder différentes catégories de travaux de groupe .
  • Découvrir des pratiques pédagogiques favorisant la coopération entre les élèves.
  • Mettre en situation ces pratiques dans le cadre de l’enseignement des Mathématiques.

COMMENT DEVELOPPER L’ORAL EN MATHS AU LYCEE ?

L’oral à apprendre et l’oral pour apprendre.

  • Public cible : Les enseignants de mathématiques au lycée
  • Durée : 12 heures en présentiel et observations croisées intermédiaires en classe
  • Lieu prévisionnel : Lyon, St Etienne ou St Priest en Jarez (42)
  • Dates prévisionnelles : jeudi 26 novembre 2020 et jeudi 8 avril 2021
  • Objectifs : Présentations d’outils didactiques et pédagogiques pour développer les compétences orales en mathématiques au lycée qui permettent dans un cadre bienveillant de faire progresser les élèves en confiance.

L’annonce d’un grand oral terminal parmi les épreuves du nouveau baccalauréat pose la question de la place l’oral dans l’enseignement des mathématiques. Comment accompagner les élèves vers la réussite de cette épreuve ? Comment travailler à la fois sur les contenus possibles de leurs projets, mais aussi développer leurs compétences à l’oral ?

Nous proposons dans ce stage :

  • D’analyser ces compétences indispensables pour tous les apprentissages, mais aussi dans la formation citoyenne des élèves et leur avenir universitaire et professionnel : parler en public, maîtriser sa voix et ses intonations, développer un discours construit, raisonné et efficace, écouter les autres et les comprendre, intervenir et interagir de manière constructive à des échanges en mobilisant des connaissances et contribuer activement à la réflexion commune.
  • Un travail sur des activités mathématiques permettant le développement des compétences orales tout en prenant en compte la diversité des élèves.
  • Une réflexion sur la gestion de la classe : comment surmonter les difficultés possibles et faire de ces activités un levier pour un climat de classe agréable et apaisé.
  • De se projeter dans des expérimentations plus précises pendant l’intersession.
  • D’analyser sa pratique suite aux expérimentations.
  • Une réflexion sur l’évaluation des compétences orales des élèves.

DIFFERENCIATION EN MATHEMATIQUES AU LYCEE

  • Public cible : Les enseignants de mathématiques au lycée
  • Durée : 12 heures en présentiel et observations croisées intermédiaires en classe
  • Lieu prévisionnel : Lyon ou St Priest en Jarez (42)
  • Dates prévisionnelles : jeudi 12 novembre 2020 et jeudi 4 mars 2021
  • Objectifs : Apports théoriques et pratiques à travers la présentation d’outils didactiques et de dispositifs pédagogiques facilitant la prise en charge des parcours différenciés au sein des classes de seconde et de première au lycée.

La nouvelle spécialité mathématiques en première a réinterrogé la gestion de l’hétérogénéité dans la classe. En effet, il y a potentiellement 4 profils d’élèves différents rassemblés : ceux qui continuent les maths par goût et qui se destinent à poursuivre la spécialité en terminale voire même la renforcer par l’option « maths expertes », ceux qui l’ont choisie pour assurer leur parcours post bac sans grand intérêt, ceux qui en ont besoin un minimum pour leur orientation mais souhaitent l’arrêter dès la première mais continueront les mathématiques avec l’option « maths complémentaires » et enfin ceux qui arrêteront l’activité mathématique définitivement en fin de première. Une diversité de public est également présente en seconde et la question de l’accompagnement des élèves dans leur parcours différents dans des classes à 35 est prégnante et source d’angoisse chez les enseignants. Nous souhaitons donc échanger et partager des ressources expérimentées sur l’enseignement différencié en lycée en éclairant ces pratiques d’un point de vue théorique et didactique.

Nous proposons dans ce stage :

  • Un travail sur les représentations de chacun autour de la différenciation pédagogique
  • Un apport théorique succinct afin de baser nos réflexions sur un vocabulaire commun
  • Des exemples d’outils et de dispositifs à découvrir à travers « un marché aux pratiques »
  • Une réflexion sur la gestion de la classe, comment surmonter les difficultés possibles, et faire de ces activités un levier pour un climat de classe apaisé et apprenant.
  • De se projeter lors de visites croisées dans des expérimentations plus précises pendant l’intersession.
  • D’analyser sa pratique suite aux expérimentations.
  • Une réflexion sur l’évaluation

EVALUATION POSITIVE ET FORMATIVE EN MATHS AU LYCEE

  • Public cible : Les enseignants de mathématiques au lycée
  • Durée : 12 heures en présentiel et observations croisées intermédiaires en classe
  • Lieu prévisionnel : Lyon, St Etienne ou St Priest en Jarez (42)
  • Dates prévisionnelles : jeudi 10 décembre 2020 et jeudi 18 mars 2021
  • Objectifs : Apports théoriques et pratiques à travers la présentation d’outils et de dispositifs pédagogiques proposant une évaluation positive rendant compte des acquisitions de l’élève durant son parcours d’apprentissage jusqu’à l’évaluation sommative ou certificative. Comment impliquer l’élève dans son évaluation ?

La dernière loi de refondation invite à "faire évoluer les modalités de l’évaluation et de notations des élèves", en favorisant "une évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles" et précise que l’évaluation doit permettre de mesurer le degré d’acquisition des connaissances et des compétences ainsi que la progression de l’élève ».
Notre formation a pour objectif de proposer des exemples de pratiques permettant de remettre au cœur du parcours de l’élève les temps d’évaluation comme des étapes d’apprentissage (formative) et de permettre ainsi à l’élève d’être acteur de ses progrès (implication).

Nous proposons dans ce stage :

  • Un travail sur les représentations de chacun autour de l’évaluation
  • Un apport théorique succinct afin de baser nos réflexions sur un vocabulaire commun : les différentes formes d’évaluation et leurs fonctions. Cadrage institutionnel.
  • Des exemples d’outils et de dispositifs à découvrir à travers « un marché aux pratiques »
  • Une réflexion sur le lien entre motivation et évaluation : exemples de pratiques.
  • Quid de l’évaluation par compétences : quand et comment ?
  • De se projeter dans des expérimentations plus précises pendant l’intersession.
  • D’analyser sa pratique suite aux expérimentations.
  • Une réflexion plus large sur différenciation et évaluation en fin de stage.

Stages proposés par le CNRS (centre national de la recherche scientifique), la MMI (maison des mathématiques et de l’informatique)  et le CRAL (Centre de recherche astrophysique de Lyon)

ALGORITHMIQUE DANS LES GRAPHES

  • Public cible : Professeurs de mathématiques et informatique au collège et au lycée
  • Durée : 6 heures
  • Lieu prévisionnel : Ecole Normale Supérieure de Lyon / MMI
  • Dates prévisionnelles : jeudi 14 janvier 2021
  • Objectifs : une formation MMI où on retrouve son ADN : des liens avec la recherche mathématique contemporaine, des ateliers et des manipulations pour comprendre, une envie de partager les mathématiques avec les enseignants et les élèves.

Les graphes sont des outils mathématiques aussi simples qu’efficaces pour modéliser de nombreuses situations de la vie quotidienne, notamment les réseaux, qu’ils soient informatiques, sociaux, neuronaux, etc.
Les graphes sont également un terrain de jeu idéal pour étudier l’algorithmique puisque, sur un problème réel, il est indispensable de disposer d’algorithmes efficaces pour résoudre des questions que l’on se pose.

Cette formation permettra aux participants d’approfondir leurs connaissances sur ces deux thématiques de plus en plus présentes dans les programmes scolaires.

Le matin, un ou deux exposés de chercheurs/ses avec au programme : éléments historiques sur la théorie des graphes et problèmes célèbres, éléments d’algorithmique et complexité d’un algorithme, algorithmes célèbres sur les graphes, ouverture sur de la recherche contemporaine.

L’après-midi, des ateliers avec des chercheurs/ses pour : modéliser un problème concret par un graphe et formuler des questions précises dans ce langage, étudier le problème du voyageur de commerce, ...

Pour toute demande d’information sur ce stage, vous pouvez contacter Olivier Druet (druet@math.univ-lyon1.fr) ou Aurélien Alvarez (aurelien.alvarez@ens-lyon.fr).

APPRENTISSAGE STATISTIQUE ET I.A. (intelligence artificielle)

  • Public cible : Professeurs de mathématiques et informatique au lycée
  • Durée : 6 heures
  • Lieu prévisionnel : Ecole Normale Supérieure de Lyon / MMI
  • Dates prévisionnelles : jeudi 8 avril 2021
  • Objectifs : une formation MMI où on retrouve son ADN : des liens avec la recherche mathématique contemporaine, des ateliers et des manipulations pour comprendre, une envie de partager les mathématiques avec les enseignants et les élèves.

L’intelligence artificielle est une branche de l’informatique qui a connu de spectaculaires développements ces dernières années grâce à d’importants progrès en apprentissage statistique.
Il s’agit là de mathématiques et d’informatique au cœur de nos sociétés contemporaines dont les applications, déjà nombreuses, pourraient entraîner des bouleversements encore plus profonds dans nos organisations à moyen et long terme.
Cette formation permettra aux participants de comprendre comment un algorithme d’apprentissage statistique fonctionne et s’appuiera sur des exemples suffisamment simples pour pouvoir être expliqués à des lycéens. A noter que l’année 2021-2022 sera une année I.A. à la Maison des Mathématiques et de l’Informatique avec une expo et plein d’ateliers pour les élèves.

Le matin, un ou deux exposés de chercheurs/ses avec au programme : éléments historiques sur l’I.A., des années 50 à aujourd’hui ; l’apprentissage statistique, une approche nouvelle de la programmation ; apprentissages supervisé, non supervisé, renforcé.

L’après-midi, des ateliers préparés par la MMI pour son programme 2020-2021 : une machine qui apprend à jouer au jeu de Nim (https://www.youtube.com/watch?v=ILUvKo5wk3Y&feature=youtu.be), une machine peut-elle apprendre la loi de la chute des corps ? (https://images.math.cnrs.fr/Si-Galilee-avait-ete-un-data-scientist.html), etc.

Pour toute demande d’information sur ce stage, vous pouvez contacter Olivier Druet (druet@math.univ-lyon1.fr ) ou Aurélien Alvarez (aurelien.alvarez@ens-lyon.fr).

MATHEMATIQUES ET MUSIQUE

  • Public cible : Professeurs de mathématiques au collège et au lycée
  • Durée : 6 heures
  • Lieu prévisionnel : Ecole Normale Supérieure de Lyon / MMI
  • Dates prévisionnelles : lundi 25 janvier 2021
  • Objectifs : une formation MMI où on retrouve son ADN : des liens avec la recherche mathématique contemporaine, des ateliers et des manipulations pour comprendre, une envie de partager les mathématiques avec les enseignants et les élèves.

Les mathématiques et la musique ont des liens étroits depuis l’Antiquité et ce n’est pas un hasard si la gamme pythagoricienne s’appelle ainsi. La construction de cette gamme et la musique sont ainsi d’excellents leviers pour explorer l’arithmétique des nombres entiers et l’arithmétique modulaire. « La musique est un exercice caché d’arithmétique, l’esprit n’ayant pas conscience qu’il est en train de compter », écrivait Leibniz.
D’ailleurs, les nouveaux programmes de l’enseignement scientifique en classe de seconde encouragent cette exploration du lien entre musique et mathématiques.

Le matin, des exposés de chercheurs pour aborder des liens entre musique et mathématiques à travers l’histoire et des aspects plus contemporains.

L’après-midi, des ateliers et expériences pour explorer ces liens : pourquoi la gamme a-t-elle 12 notes ? (et un joli théorème de mathématiques derrière), faire vibrer une corde ou un tambour, etc.

Pour toute demande d’information sur ce stage, vous pouvez contacter Olivier Druet (druet@math.univ-lyon1.fr ) ou Aurélien Alvarez (aurelien.alvarez@ens-lyon.fr).

GEOMETRIE ET PROBABILITES, UN MARIAGE HEUREUX

  • Public cible : Professeurs de mathématiques au collège et au lycée
  • Durée : 6 heures
  • Lieu prévisionnel : Ecole Normale Supérieure de Lyon / MMI
  • Dates prévisionnelles : jeudi 4 mars 2021
  • Objectifs : une formation MMI où on retrouve son ADN : des liens avec la recherche mathématique contemporaine, des ateliers et des manipulations pour comprendre, une envie de partager les mathématiques avec les enseignants et les élèves.

La géométrie et les probabilités sont deux thématiques centrales en mathématiques et largement abordées dans le secondaire.
Si la géométrie ne se réduit pas à la géométrie euclidienne, les probabilités ne se réduisent pas davantage à de simples lancers de dés. De très nombreuses interactions entre géométrie et probabilités existent et méritent d’être expliqués et travaillés dans le secondaire.

Le matin, un ou deux exposés de chercheurs/ses, avec au programme : éléments historiques autour de la théorie des probabilités, développements d’approches probabilistes pour résoudre des problèmes élémentaires de géométrie, la géométrie des grands réseaux.

L’après-midi, des ateliers autour du triangle de Pascal, des aiguilles de Buffon, de la méthode de Monte-Carlo.

Pour toute demande d’information sur ce stage, vous pouvez contacter Olivier Druet (druet@math.univ-lyon1.fr ) ou Aurélien Alvarez (aurelien.alvarez@ens-lyon.fr).

COMMENT CHERCHER EN MATHEMATIQUES ?

  • Public cible : Professeurs de mathématiques au collège et au lycée
  • Durée : 12 heures
  • Lieu prévisionnel : Ecole Normale Supérieure de Lyon / MMI ou Institut Camille Jordan (Lyon 1)
  • Dates prévisionnelles : jeudi 4 et vendredi 5 février 2021
  • Intervenants : Olivier Druet (mathématicien) et Marie-Line Gardes (didacticienne).
  • Objectifs : Les programmes demandent de mettre les élèves en situation de recherche. Lors de cette formation, nous réfléchirons à la mise en pratique de cette injonction en observant des pratiques de chercheurs et en nous mettant nous-mêmes en situation de recherche sur des problèmes simples.

Le matin de la première journée, deux exposés : regard pratique sur « comment les mathématiciens cherchent » (sur un cas réel) par Olivier Druet, regard théorique sur « comment les mathématiciens cherchent » par Marie-Line Gardes.

L’après-midi, recherche en petits groupes sur des problèmes simples issus de l’exposé du matin (vraie mise en situation de recherche) avec Olivier Druet.

Le lendemain matin, mise en forme des résultats auxquels on est arrivé la veille, mise en commun, repérage des gestes, des attitudes du chercheur, comparaison avec les deux exposés de la veille. Puis on termine la matinée par « comment faire en classe ? Quelques apports théoriques » (Marie-Line Garde).

L’après-midi, quelques propositions de sujets sur lesquels faire chercher les élèves, proposition et test d’un outil pour évaluer le potentiel de recherche d’un sujet. Travail en petits groupes pour ressortir des propositions de problèmes à utiliser en classe.

Pour toute demande d’information sur ce stage, vous pouvez contacter Olivier Druet (druet@math.univ-lyon1.fr ).

MATHS ET METIERS

  • Public cible : Professeurs de mathématiques et informatique au lycée.
  • Durée : 6 heures
  • Lieu prévisionnel : Institut Camille Jordan, Université de Lyon 1
  • Dates prévisionnelles :à préciser prochainement, sur la période janvier-avril 2021.
  • Objectifs : Cette formation a un double objectif : montrer d’abord avec plusieurs exemples très concrets comment les mathématiques sont utilisées aujourd’hui pour résoudre des problèmes industriels extrêmement variés. Proposer ensuite une introduction aux méthodes d’apprentissage profond (« deep learning ») qui connaissent depuis peu un succès fantastique.

La formation sera constituée d’exposés de chercheurs/ses en mathématiques appliquées (en université et/ou entreprise) et de témoignages/expériences sur l’utilisation des mathématiques en entreprise. Un focus sera fait cette année sur l’intelligence artificielle et les méthodes d’apprentissage profond, avec une introduction à ces mathématiques très en vogue.

Pour toute demande d’information sur ce stage, vous pouvez contacter Olivier Druet (druet@math.univ-lyon1.fr) ou Simon Masnou (masnou@math.univ-lyon1.fr).

ASTRONOMIE : NOTIONS FONDAMENTALES D’ASTRONOMIE

  • Public cible : tous les enseignants de mathématiques, sciences physiques et maths-sciences de l’académie de Lyon (LGT et Lycée Pro)
  • Durée : 12 heures
  • Lieu prévisionnel : Observatoire de Saint Genis Laval (Site historique)
  • Dates prévisionnelles : les 8 et 9 décembre (sous réserve)
  • Objectifs : Durant ce stage, outre des apports théoriques sur la diversité des astres, leur repérage dans l’espace et leur mouvement, les stagiaires fabriqueront et utiliseront des maquettes, apprendront à utiliser le logiciel Stellarium (destiné à afficher le ciel en temps réel de manière photo-réaliste) observeront le soleil et le ciel nocturne.

Les stagiaires pourront ainsi :

  • Acquérir des connaissances de base ou consolider leurs connaissances en astronomie
  • Se former sur les notions fondamentales
  • Initier des projets en astronomie dans un cadre disciplinaire et pluridisciplinaire

Stages proposés par l’IREM de Lyon (institut de recherche sur l’enseignement des mathématiques)

CODER EN PYTHON AVEC DES APPLICATIONS CONCRETES EN MATHEMATIQUES ET SNT

  • Public cible : Enseignants de Mathématiques souhaitant programmer en Python sur la calculatrice TI 83. Enseignants en SNT
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : La Mulatière, lycée Bellevue
  • Date prévisionnelle : mercredi 2 décembre 2020
  • Objectifs : La formation a pour objectif de présenter différentes activités pédagogiques mettant en jeu la programmation en langage python via la calculatrice TI 83 Premium CE et illustrées par le robot Rover et certains capteurs.
    Dans un premier temps nous aborderons certains programmes cités par le BO en classe de seconde.
    Dans un second temps , nous verrons des activités (provenant de notre quotidien ) associées au STEAM et pouvant intervenir dans le cadre des programmes de lycée en SNT en classe seconde ou en classe de première/terminale en spécialité NSI.
    Chaque activité peut être abordée avec différents niveaux de difficultés de manière à s’adapter aux différentes compétences des élèves.

Nous pourrons par exemple développer les activités suivantes.

Activités mathématiques pures :

  • Approximation de racine de 2
  • Activité sur les multiples et les diviseurs
  • Conjecture de Goldbach
  • Approximation d’extremums.
  • Activité sur les nombres premiers

Activités concrètes pouvant être utilisées en SNT et/ou en mathématiques :

  • Tracé au sol de polygones réguliers par le robot

    programme 1 : Tracé d’un polygone régulier ( le nombre de coté sera saisi par utilisateur )
    programme 2 : Tracé d’un polygone régulier ( le nombre de coté sera saisi par utilisateur ) avec tracé de la figure sur la calculatrice.
  • Création d’un radar de recul sur le robot
    programme 1 : Radar de recul qui affiche la distance restante
    programme 2 :Radar de recul avec émission de différents sons en fonction de la distance restante
  • Déplacement du robot sur un parcours sans obstacle
    programme 1 : Programmation d’un parcours prédéfini
    programme 2 : Programmation d’un parcours prédéfini avec tracé du parcours sur la calculatrice
  • Déplacement du robot sur un parcours avec obstacle

    programme 1 : Programmation d’un parcours et arrêt si obstacle sur le parcours puis reprise du parcours si l’obstacle disparait ( type piéton qui traverse )
    programme 2 : Déplacement sur des coordonnées saisies par utilisateur avec contournement des obstacles pouvant être rencontrés sur le chemin (type obstacle sur une route )
  • Park Assist

    Programme : Détection d’une place et manœuvre pour se garer.
  • Conversion image couleurs / différents niveaux de gris

INITIATION THEORIE DES GRAPHES

  • Public cible : Les enseignants de mathématiques du collège et du lycée
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Saint-Etienne
  • Date prévisionnelle : une journée en décembre 2020
  • Objectifs : Initiation à la théorie des graphes.
    Cette formation ne demande pas de connaissances préalables. Nous commencerons par les définitions indispensables. Puis nous aborderons les exercices et les problèmes concrets et ludiques. Nous montrerons comment les graphes peuvent être une méthode de résolution de problèmes intéressante.

Vous aurez accès à des documents utilisables en classe, des exercices corrigés.


Nous proposons dans ce stage :

  • la situation historique de l’émergence de cette notion,
  • un apport théorique : définitions, théorèmes,
  • des exemples concrets et problèmes,
  • un accès à un dossier d’échange : cours, exercices corrigés, documents de travail.

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter le formateur : frederic.douet@ac-lyon.fr

GEOGEBRA ET SES UTILISATIONS POUR LA CLASSE

Découvrir et utiliser les outils de Geogebra pour construire des séances où Geogebra va servir à différentes fins : video-projection pour compréhension d’une notion, utilisation pour conjecturer, pour valider ou non des résultats, utilisation comme exerciseur, Geogebra un outil de différentiation.

  • Public cible : enseignants (en mathématiques) de collège et de lycée ayant déjà quelques connaissances sur les manipulations de base de Geogebra
  • Durée : 1 jour – expérimentation – 1 jour
  • Lieu prévisionnel : campus de La Doua à Villeurbanne (IREM de Lyon)
  • Objectifs : Présenter aux collègues des bases techniques pour créer des activités.
    Montrer plusieurs types d’utilisation en classe ou en dehors de la classe.
    Instaurer de bonnes pratiques avec la classe

Moyens

  • Deux salles informatiques pour différencier les interventions sur des activités ciblées pour le collège ou le lycée.
  • Présentation d’activités testées avec nos classes qui balayent les différents thèmes du programme.
  • Fichiers Geogebra à reproduire pour découvrir les différentes possibilités du logiciel.
  • Aide à la création d’activité(s) et expérimentation, retour d’expérimentation
    Les stagiaires échangent sur des points de la didactique des mathématiques, selon le thème choisi.
  • Utilisation de la plateforme M@gistère : dépôt de documents (avant, pendant et après le stage), aide et suivi pour l’expérimentation, forum de discussion.
  • Ouvertures pour du travail transdisciplinaire à partir de différents thèmes (femmes et mathématiques, maths et art, Visions du monde)

Fonctionnalités travaillées

  • Utilisation des deux fenêtres graphiques
  • Découverte et utilisation du protocole de construction
  • Constructions plus poussée avec la ligne de commande
  • Utilisation de curseur, texte, champ de texte, booléen (boîte de sélection)
  • Utilisation de listes
  • Lieu d’un objet
  • Propriétés de objets (gestion poussée des couleurs, des affichages)
  • Tableur (utilisation, enregistrement de données, statistiques, lien avec le graphique)
  • Outils de statistiques et de probabilités (notamment pour s’affranchir de toute technicité calculatoire lors de la résolution de problèmes plus complexes)
  • Calcul formel
  • Utilisation de scripts avec ou sans boutons
  • Permet la création d’exerciseurs
  • Permet la création d’interdépendance entre les objets
  • Création d’outil (macro)
  • Complexes (si besoin)
  • 3D (manipulations, constructions, patron, lien avec la 2D, affichage d’un plan dans une fenêtre 2D)

LOGIQUE ET RAISONNEMENT EN MATHS AU LYCEE – NIVEAU 1

Cas pratiques et théorie. Vocabulaire, quantificateurs, connecteurs logiques, expliciter les différents types de raisonnements à partir d’exemples concrets, dégager une progression,…

  • Public cible : enseignants (en mathématiques) de lycée
  • Durée : 2 journées disjointes entrecoupées d’une expérimentation
  • Objectifs : Pourquoi un enseignement de la logique ? De quelle logique parle-t-on ?
    Comment intégrer la logique dans une progression ?
    Comment faire avec les élèves ?
    Peut-on utiliser les manuels ? Comment ?
    Quelle rédaction pour le raisonnement par récurrence ?

Moyens

  • Apports théoriques :
    • Se mettre d’accord sur le vocabulaire lié à la logique et au raisonnement mathématique
    • Comment écrire la négation d’une proposition ?
    • Qu’est-ce qu’une implication ? La négation d’une implication ?
  • Lever les implicites :
    • Importance des quantificateurs, quantificateurs cachés.
    • Ensemble auquel appartient la variable non précisé.

LOGIQUE ET RAISONNEMENT EN MATHS AU LYCEE – NIVEAU 2

Dans les nouveaux programmes les raisonnements ont une place importante notamment avec l’introduction des démonstrations exigibles. L’objectif est d’étudier les structures des différents types de raisonnement afin de mieux les maitriser. Il est préférable d’avoir suivi le stage IREM sur la logique et le raisonnement Niv. 1 proposé les années précédentes (aussi proposé cette année).

  • Public cible : enseignants (en mathématiques) de lycée
  • Durée : 2 journées disjointes entrecoupées d’une expérimentation
  • Objectifs : Quel raisonnement mettre en place en fonction de la question posée ?
    Maîtriser les différents types de raisonnement et analyser leur structure logique.
    En quoi les démonstrations exigibles illustrent-elles les différents types de raisonnement ?
    Les démonstrations au programme peuvent-elles être réinvesties ?

Moyens

  • Apports théoriques sur les différentes structures des raisonnements logiques :
    Modus ponens / modus tollens / analyse synthèse / absurde versus contraposition...
  • Analyser les raisonnements présentés dans les manuels.
  • Proposer des exercices pertinents pour les raisonnements mis en œuvre.
  • Dégager une progression sur les 3 niveaux.

PROBLEMES EN MATHS : DE LA RECHERCHE AU COURS

  • Public cible : enseignants de mathématiques de collège et lycée 
  • Durée : 18h en présentiel et accompagnement pour l’expérimentation
  • Lieu prévisionnel : IREM de Lyon (la Doua, bâtiment Braconnier)
  • Date prévisionnelle : 12 et 13 novembre 2020 et 25 mars 2021
  • Formateurs : Antoine Guise, Mathias Front et Marie-Line Gardes
  • Objectifs : l sera proposé aux participants de vivre une situation didactique de recherche de problème telle qu’elle pourrait être menée en classe. L’analyse de la situation vécue s’appuiera sur des apports en didactique, en particulier sur la manipulation et l’expérimentation en mathématiques.

En appui sur ce vécu, les analyses et les nombreuses ressources mises à dispositions, deux questions seront ensuite étudiées :

  1. Comment mettre en place en classe des séquences fondées sur des problèmes de recherche ?
  2. Comment organiser une progression sur l’année (ou le cycle) intégrant ces situations de recherche ?

Le stage se déroulant sur deux jours consécutifs suivi d’un troisième jour, une expérimentation sera mise en place de façon à permettre aux stagiaires de maîtriser la mise en œuvre de situation de recherche de problèmes, de questionner et construire des progressions fondées sur ces situations.

DIFFERENCIER EN MATHEMATIQUES AU COLLEGE

  • Public cible : Les enseignants de mathématiques de collège
  • Durée : 9 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Collège Raoul Dufy, Lyon 3e
  • Date prévisionnelle : une première date en janvier et une date de retour en avril
  • Objectifs :
    • Définir la différenciation pédagogique à travers les représentations de chacun et l’état de l’art de la recherche.
    • Connaître différentes catégories de différenciation et les mettre en oeuvre pour adapter un problème de recherche.
    • Partager des dispositifs de différenciation à mettre en oeuvre dans les classes.
    • Utiliser l’évaluation formative comme moyen de différenciation.
    • Concevoir des ressources pour la classe.

Contenu et modalités :

  • Le stage prend appui sur différentes ressources scientifiques dont la conférence de consensus.
  • Nous ferons vivre aux stagiaires des dispositifs transférables en classes et propices à la différenciation.
  • Les documents de travail sur lesquels s’appuie ce stage sont disponibles sur la page Différencier de l’IREM de Lyon : http://math.univ-lyon1.fr/irem/spip.php?article992 

Stage proposé par le groupe Collège de l’IREM de Lyon.
Animatrices : Claire Piolti-Lamorthe et Sophie Roubin 

ALGEBRE ENTRE SENS ET TECHNIQUE

  • Public cible : Les enseignants de mathématiques de collège, cycle 3 et cycle 4
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Collège Raoul Dufy, Lyon 3e
  • Date prévisionnelle : décembre
  • Objectifs :
    • Connaître les enjeux et identifier les difficultés, erreurs, obstacles liés à l’entrée dans l’algèbre.
    • Donner du sens à l’algèbre en tant qu’outils de résolution de différents types de problèmes, généralisation, équations, preuve, ...
    • Résoudre des problèmes pour développer les compétences d’investigation des élèves.
    • Concevoir des ressources pour la classe.

Contenu et modalités :

  • Nous analyserons d’activités s’appuyant sur les programmes de calcul et les patterns.
  • Nous ferons vivre aux stagiaires des dispositifs transférables en classes et propice à la construction de la pensée pré-algébrique dès le cycle 3 et à l’entrée de l’algèbre.
  • En s’appuyant sur les activités proposées, nous élaborerons des séquences pour traiter différents thèmes liés à l’algèbre.
  • Les documents de travail sur lesquels s’appuie ce stage sont disponibles sur le site Pégame et sur la page du projet PREMaTT de l’ICE.

Stage proposé par le groupe Collège de l’IREM de Lyon.
Animatrices : Claire Piolti-Lamorthe et Sophie Roubin

EXPERIMENTER EN MATHEMATIQUES

  • Public cible : Les enseignants de mathématiques de collège
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Collège Raoul Dufy, Lyon 3e
  • Date prévisionnelle : mars
  • Objectifs :
    • Comprendre ce que l’expérimentation peut apporter aux élèves en terme de compréhension des concepts mathématiques et sous quelles conditions.
    • Résoudre des problèmes pour développer les compétences d’investigation des élèves.
    • Concevoir, adapter des ressources pour la classe.

Contenu et modalités :

  • Nous ferons vivre aux stagiaires des recherches de problèmes motivants transférables avec les élèves, réalisables dans la classe et hors les murs.
  • Nous analyserons les apports de ces activités en terme de connaissances, capacités, attitudes liées à la résolution de problème en lien avec les programmes.
  • En s’appuyant sur les activités proposées, nous élaborerons des ressources pour traiter différents thèmes du programme.
  • Certaines activités sur lesquelles s’appuie ce stage sont disponibles sur la partie Maths motivantes du site de l’IREM de Lyon.

Stage proposé par le groupe Collège de l’IREM de Lyon.
Animatrices : Claire Piolti-Lamorthe et Sophie Roubin

FRACTIONS & DECIMAUX CONSTRUIRE ET DONNER DU SENS

  • Public cible : Les enseignants de mathématiques de cycle 3 et de début de cycle 4
  • Durée : 9h en présentiel et 6 h en distanciel
  • Lieu prévisionnel : Lyon
  • Dates prévisionnelles : vendredi 5 mars 2020 et jeudi 1er avril 2020
  • Objectifs : Réflexion sur l’apprentissage des fractions et des décimaux.
    Des activités fondatrices permettant de construire ces nombres de façon cohérente et solide, s’appuyant sur des manipulations, seront proposées aux participants, vécues et analysées.
    Une programmation tout au long des cycles 3 et 4 permettant d’aborder les différents aspects et enjeux de ces notions.


La journée de formation sera consacrée à :

  • Analyse d’erreurs d’élèves (et d’adultes !)
  • Les erreurs sont anticipées et bienvenues, vécues comme des jalons vers la conceptualisation de nouveaux nombres
  • Des activités où les élèves manipulent, prévues pour les obliger à réfléchir et à prendre du recul sur ce qu’ils construisent seront proposées aux stagiaires, vécues et analysées
  • Des activités dont la gestion prend en compte l’hétérogénéité des élèves, notamment par un travail collaboratif des élèves
  • Des aller-retours entre théorie et pratique
  • Une programmation des différents aspects des fractions : lesquels et à quels moments, en lien avec quelles connaissances et savoir-faire ?
  • L’ensemble du stage est conçu par le groupe Irem de Lyon à l’origine de la publication de la brochure : "Construire les nouveaux nombres au cycle 3. Fractions et décimaux"

CARTES MENTALES STRATEGIES VISUELLES MANIPULATIONS

  • Public cible : Les enseignants de mathématiques de collège et de lycée
  • Durée : 6h en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Caluire – Collège Charles Sénard. Possibilité de dédoubler le stage dans l’Ain ou la Loire si la demande est suffisante.
  • Dates prévisionnelles : lundi 18 janvier 2021
  • Intervenants : Caroline Martelet et Bruno Rozanès, groupe Collège de l’IREM de Lyon
  • Objectifs : Mettre en évidence l’apport et l’intérêt des stratégies visuelles et des présentations non linéaires, en lien avec leur impact selon le type de fonctionnement des élèves.

Exemples d’utilisation des cartes mentales en mathématiques. Exemples de manipulations variées avec un matériel facile à obtenir.


Nous partirons de nos pratiques en classes pour évoquer les points suivants :

  • Présentation du concept de cartes mentales, et de leurs différentes utilisations en classe en mathématiques.
  • Exemples de manipulations variées en mathématiques, avec du matériel simple, dans différents domaines.
  • Apport des stratégies visuelles et des présentations non linéaires, en fonction du type d’élèves. Présentation et utilisation en classe de ces activités visuelles et présentations non linéaires.
  • Exposé, débat : intérêts, inconvénients de ces stratégies.
  • Création d’activités, échange de pratiques et de réalisations.

Stages proposés par le groupe académique UPO (utilisation pédagogique de l’ordinateur) :

INTEGRER UN TNI DANS LA CLASSE DE MATHEMATIQUES

  • Public cible : Professeurs de mathématiques de collège et professeurs de lycée désirant découvrir l’utilisation du TNI dans la classe de mathématique.
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Genas, collège Louis Leprince Ringuet
  • Objectifs : Cette journée de formation s’adresse aux personnes désireuses de découvrir les différentes utilisations du TNI utiles dans diverses situations pédagogiques ou de construction de cours.


La journée de formation sera consacrée à :

  • présenter l’utilisation du TNI au quotidien
  • présenter des séquences pédagogiques de collège (constructions géométriques, tâches complexes avec des outils virtuels comme la réquerre, le rapporteur ou le compas)
  • s’approprier l’outil TNI
  • construire des séquences pédagogiques
  • partager et échanger

Toutes les séquences pédagogiques présentées et celles construites lors du stage seront mises à disposition de tous à l’issue du stage.

ENSEIGNER SCRATCH AVEC UNE PEDAGOGIE DE PROJET

  • Public cible : Professeurs de mathématiques de collège
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Meyzieu
  • Objectifs : Cette formation s’adresse aux professeurs de collège qui souhaitent enseigner la programmation sous SCRATCH à travers des activités motivantes et créatrices. Son premier objectif est d’apporter un deuxième niveau de compétences techniques dans l’animation de projets avec Scratch durant les cycles 3 et 4.

Un second objectif est d’apporter des éléments d’expérience sur la pédagogie de projet : séquence d’activités, productions écrites et productions algorithmiques, progressivité des exigences, gestion du travail de groupe, évaluations des compétences associées.
Certains projets seront réalisés au cours de la formation.

Une réflexion collective sur ces projets aura lieu à partir des expériences vécues en classe.
A l’issue de la formation les stagiaires repartiront avec des activités « clé en main ».


La journée de formation sera consacrée à :

  • redécouvrir et approfondir l’algorithmique avec Scratch
  • analyser des activités existantes
  • concevoir de nouvelles activités
  • faire un partage d’expérience et une mutualisation des compétences

ENSEIGNER AVEC DES OUTILS NUMERIQUES PERTINENTS

  • Public cible : Professeurs de mathématiques de collège ou de lycée
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Lyon
  • Objectifs : Cette journée de formation s’adresse aux personnes désireuses de découvrir de nouveaux outils numériques utiles dans différentes situations pédagogiques ou d’améliorer leur pratique sur des outils encore partiellement maîtrisés. Un inventaire de base sera proposé par les formateurs.

Les situations pédagogiques suivantes seront travaillées : préparation de cours, activité de classe, évaluation, remédiation, entraînement des élèves etc.. Des compétences techniques sur les outils seront apportées pour lever les obstacles à leur utilisation.


La journée de formation sera consacrée à :

  • échanger (pertinence des outils, avantages, inconvénients...)
  • partager des expériences
  • s’entraîner
  • trouver des solutions techniques
  • se donner le temps pour expérimenter

Un support est mis à disposition des stagiaires sur M@gistère à travers un espace collaboratif. Cet espace permet de retrouver toutes les outils évoqués en présentiel classés par situation pédagogique ainsi que de communiquer entre stagiaires et/ou avec les formateurs pour assurer un accompagnement dans les usages.

Cet espace aura vocation à évoluer, les stagiaires pouvant à tout moment faire partager des retours d’expérience sur des outils qu’ils jugent utiles et pertinents.

ALGORITHMIQUE PROGRAMMATION / PYTHON NIVEAU 1

  • Public cible : Professeurs de mathématiques de lycée et professeurs de collège désirant découvrir la programmation avec Python (algorithmes de 2nde).
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Lycée de la Plaine de l’Ain
  • Objectifs : Cette formation a pour but de s’initier et/ou de se perfectionner avec le langage Python dans le cadre du nouveau programme de lycée, particulièrement en classe de Seconde. Le support de stage permet une approche différenciée et autonome selon les envies de chacun. Les contenus sont suffisamment variés pour pouvoir s’adapter aux besoins de tous les stagiaires.


La journée de formation sera consacrée à :

  • découvrir ou redécouvrir les instructions usuelles en Python
  • travailler des exercices facilement transférables en classes
  • s’entraîner
  • trouver des réponses à ses questions pédagogiques ou techniques
  • se donner le temps pour expérimenter
  • travailler les algorithme explicitement au programme de seconde

Vous disposerez à l’issue de la journée de l’intégralité du support de formation sous format web qui est portable et multi-plateforme.

Exemple d’activité : A l’aide de fonctions et d’une double boucle "Pour" imbriquée, le crayon du module turtle pourra dessiner un damier.

Le code correspondant :

ALGORITHMIQUE PROGRAMMATION / PYTHON NIVEAU 2

  • Public cible : Professeurs de mathématiques de lycée et professeurs de collège désirant approfondir la programmation avec Python (algorithmes de 1ere et Tale).
  • Durée : 6 heures en présentiel
  • Lieu prévisionnel : Lycée de la Plaine de l’Ain
  • Objectifs : Ce stage de niveau 2 exige de maîtriser les instructions usuelles (définir une fonction, tests, boucles) en Python et maîtriser les algorithmes exigibles du programme de seconde.


La journée de formation sera consacrée à :

  • Réinvestir et réactiver les connaissances algorithmiques essentielles
  • Progresser dans sa maîtrise de la programmation en Python
  • Travailler des exercices facilement transférables en classes
  • s’entraîner
  • trouver des réponses à ses questions pédagogiques ou techniques
  • se donner le temps pour expérimenter
  • travailler les algorithme explicitement au programme de Lycée

Vous disposerez à l’issue de la journée de l’intégralité du support de formation sous format web qui est portable et multi-plateforme.

Exemple d’activité : Tracé de la courbe représentative de f : x → 2 x2 -3 x + 1 sur l’intervalle [-10, 10] :

On obtient :

BASES TECHNIQUES EN PYTHON, HTML/CSS et IMAGES NUMERIQUES POUR SNT

  • Public cible : Professeurs de lycée
  • Durée : 12 heures sur deux jours
  • Lieu prévisionnel : Lyon
  • Objectifs : Acquérir des compétences techniques qui permettront de mettre œuvre le nouveau programme de SNT. Cette formation n’a pas pour but de préparer des séquences mais bien de se mettre à niveau en terme de compétences techniques pour bien aborder le programme de ce point de vue là.
    Le support de stage permet une approche différenciée et autonome selon les envies de chacun. Les contenus sont suffisamment variés pour pouvoir s’adapter aux besoins de tous.

La journée de formation sera consacrée à :

  • découvrir et travailler la programmation en python – matin du premier jour
  • découvrir et travailler les langages html et css – après midi du premier jour
  • mettre en œuvre les compétence sur les images numériques (thème 7 du programme) – deuxième journée.
  • trouver des réponses à ses questions techniques
  • se donner le temps pour expérimenter

Vous disposerez à l’issue de la journée de l’intégralité du support de formation sous format web qui est portable et multi-plateforme.

Exemple d’activité
A l’aide d’un programme en Python, modifier les composantes couleurs principales d’une image puis intégrer cette image à une page HTML.

Avant/Après :

Le code correspondant :

PROGRAMMATION EN JAVASCRIPT POUR NSI

  • Public cible : Professeurs de lycée enseignant NSI ou ou professeur désireux de se former en javascript
  • Durée : 6 heures
  • Lieu prévisionnel : Lyon
  • Objectifs : Dans le cadre du nouvel enseignement de NSI, cette journée de formation est spécifiquement dédié à javascript. Une maîtrise minimale des langages HTML/CSS est nécessaire.
    Cette formation n’a pas pour but de préparer des séquences mais bien de se mettre à niveau en terme de compétences techniques pour aborder le programme de NSI de ce point de vue là.


Le support de stage permet une approche différenciée et autonome selon les envies de chacun. Les contenus sont suffisamment variés pour pouvoir s’adapter aux besoins de chacun.

La journée de formation sera consacrée à :

  • découvrir les rudiments du langage
  • travailler l’Interface Homme/Machine (IHM)
  • mettre en œuvre les événements en javascript
  • trouver des réponses à ses questions techniques
  • se donner le temps pour expérimenter

Vous disposerez à l’issue de la journée de l’intégralité du support de formation sous format web qui est portable et multi-plateforme.